Toulouseforyou

Interview Vince M

Posté dans Interviews, Mars – Avril 2013

Tagged: , , , ,

Interview Vince M

Publié le 15 mars, 2013 > 0 Commentaire

Interview Vince M


Fonction : Producteur, compositeur, dj & drummer
Ton actu du moment ?Je viens de sortir mon 5e single « FATAX (No justice) » sur le label Pool e Music, dispo sur iTunes & Beatport, déjà joué dans Party Fun et sur FG et playlisté par Tristan Garner et Quentin Mosimann. Je suis en tournée toute l’année, plus de 120 dates. J’ai beaucoup de demandes de remix et je viens de finir un très bon titre pour de jeunes producteurs prometteurs. Je prépare un track avec mon pote Quentin Mosimann ainsi qu’un projet avec Dadoo (Joey Starr, Diams, Rohff..)…

 

Interview Vince M

 

 

 

 

Quand et comment as-tu découvert le mix ?
J’ai un parcours assez atypique puisque je suis musicien, j’ai débuté par la batterie, le
piano et les percussions bien sûr.
Plus jeune, quand je sortais il y avait souvent des soirées hip-hop dans les années 90 et j’étais fasciné par les DJ’s qui scratchaient sur ces fameuses Technics MK2, il y en avait de très bons. J’estimais ces gars autant musiciens que moi, leur platine c’était leur instrument de musique à part entière. Fin 90 j’ai pris conscience du mouvement électro, l’arrivée des Daft Punk a été décisive dans mon parcours et mon orientation musicale.
J’ai commencé à jouer en club sur Toulouse puis en tournée et j’ai rencontré Antoine (Clamaran) qui a été un boost pour moi.
Parle-nous de tes plus belles expériences ?
J’en ai beaucoup : la Gay Pride lorsque j’ai joué avec Antoine Clamaran place de la Bastille devant 600 000 personnes, les 2 Starfloor à Bercy, l’Amnésia de Miami ou ma tournée en Russie l’an dernier. Et puis tourner le clip de « Feeling You » et entendre son titre à la radio et à la tv. C’est super kiffant !
Tu as déjà collaboré avec pas mal d’artistes, avec qui d’autre rêves-tu de travailler ?
Avec Quincy Jones ou Prince et de produire pour Adèle ou Beyonce. La crème ce serait les Daft Punk… entre frenchy !
Quel regard portes-tu sur le clubbing en France ?
C’est vrai qu’un fossé se creuse : des pays comme la Belgique, les Pays-Bas, la Russie ou les USA ont de très bons producteurs et organisent de grands événements alors qu’il y en a très peu en France. Il y a un vrai problème de culture, mais malgré tout, les clubs français font le maximum. La musique soleil est omni-présente en radio et c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de diversité musicale que ce soit en Tv ou radio.
Un dernier mot ?
Je remercie tous les gens qui me suivent et me soutiennent en clubs, en écoutant ma musique et mon podcast « MyRadio ».

0

Aucun commentaire sur Interview Vince M. Peut-être voudriez-vous en Ajouter un ?

Donnez votre avis !